SECTION 13FM

IL N'Y A PAS QUE AMAZON.COM OU BOOKING.COM DANS LA VIE !

Ce que l’on sait de la mort d’un employé de snack à Villeurbanne, tué en voulant s’interposer face à un braqueur

Ce que l on sait de la mort d un employe de snack a Villeurbanne tue en voulant s interposer face a un braqueur 1635670

Dans la nuit de jeudi à vendredi, le braquage d’un fast-food a tourné au drame à Villeurbanne alors qu’un employé a été abattu en voulant s’interposer face au braqueur.

Une attaque en pleine nuit dans un fast-food de Villeurbanneet un employé abattu pour quelques euros. C’est le scénario dramatique qui s’est déroulé dans la nuit de ce jeudi à vendredi dans la ville de l’Est lyonnais. L’auteur des tirs est par ailleurs toujours recherché par les enquêteurs lyonnais.

• Un employé abattu de trois tirs

Aux alentours de 3h30 ce vendredi matin, un homme cagoulé et armé d’une arme longue, a fait irruption au « Chamas Tacos », un fast-food de Villeurbanne, alors que des clients et deux employés étaient encore présents.

Le braqueur exige alors de se faire remettre le contenu de la caisse. Au moment où le braqueur était en train de faire main basse sur la recette du snack, un salarié a fait le tour du comptoir et a lancé une chaise en direction de son futur agresseur.

Ce dernier s’est alors retourné et a tiré à plusieurs reprises sur l’employé. Touché à trois reprises par balle au flanc droit et à une jambe, l’employé est finalement mort quelques heures plus tard.

• Un homme « travailleur et honnête »

Interrogés par BFM Lyon dans la matinée de vendredi à l’hôpital Édouard Herriot, l’un des cousins et l’une des cousines de la victime, ont évoqué un homme « travailleur, honnête et serviable ».

Ce dernier a quitté la Tunisie il y a huit ans et travaillait dans le fast-food depuis plusieurs années. Pour sa famille, ce drame est « disproportionné » et « incompréhensible ».

• Un quartier sous le choc

« Ça fait peur de revenir ici ». Devant l’établissement où a eu lieu cette fusillade mortelle, certains riverains, comme Rana, se disaient « choqués » ce vendredi matin.

« Je me suis fait alerter par une collègue, pour ne pas prendre peur en arrivant mais ça a été vraiment dur de commencer à travailler ce matin », confie cette dernière au micro de BFM Lyon.

« Tuer quelqu’un, le braquer et lui tirer dessus pour 100, 200 euros, franchement je trouve ça nul, c’est honteux. Malheureusement, c’est des personnes qui n’ont pas de coeur », témoigne Younes, un habitué du snack, sur notre antenne.

• Un braquage « absolument gratuit »

Invité sur BFMTV ce vendredi soir, maître David Metaxas, avocat de la famille de la victime, a dénoncé sur notre antenne « un braquage absolument gratuit pour un fonds de caisse dérisoire ».

« Il a voulu protéger son travail, protéger son commerce », estime ce dernier au micro de BFMTV.

Selon l’avocat, « absolument aucune » menace ne planait sur l’établissement. David Metaxas déplore « une mort gratuite » survenue à un homme « sans problème avec quiconque ». Aucune caméra ne se trouvait au sein du fast-food, toujours selon l’avocat.

• Le malfaiteur en fuite « et armé »

Ce vendredi soir, l’auteur des tirs est toujours activement recherché par la police lyonnaise. Maître David Metaxas a d’ailleurs lancé « un appel à témoins », et appelé à la « responsabilisation de l’auteur ».

« Il faut qu’il assume, qu’il collabore avec la justice. C’est un homme éminemment dangereux et armé », assure l’avocat sur notre antenne.

Ce dernier appelle aussi l’auteur des faits « à se rendre » et « assumer ce qu’il a fait ». Le parquet de Lyon a ouvert une enquête pour vol avec arme et homicide volontaire.

Lauriane Pelao avec Alixan Lavorel

Partager sur :