SECTION 13FM

IL N'Y A PAS QUE AMAZON.COM OU BOOKING.COM DANS LA VIE !

Marseille: Renaud Muselier et Martine Vassal souhaitent se rassembler pour les municipales de 2026

Le president sortant de Provence Alpes Cote d Azur Renaud Muselier le 28 avril 2021 a Marseille 1016308

La bataille est déjà lancée à Marseille, pour les municipales de 2026. Renaud Muselier et Martine Vassal ont décidé de créer une alliance.

Les prochaines municipales auront lieu dans trois ans que déjà, certains élus de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur souhaitent rassembler pour contrer la municipalité marseillaise actuelle.

Selon des informations de Marsactu et La ProvenceRenaud Muselier, président de la région (Renaissance), s’est rapproché de Martine Vassal, présidente de la métropole et du département (DVD).

Les deux élus ne se disent pas convaincus par la politique menée par le maire de Marseille, Benoît Payan. « Nous sommes à mi-mandat, il faut réagir face à la vision de Benoît Payan sur Marseille qui n’est pas la nôtre », explique Martine Vassal à nos confrères.

Martine Vassal, ancienne candidate aux municipales marseillaises en 2020, veut tirer les leçons de cette période. « Nous devons nous rassembler pour bâtir un projet (…) Une fois le projet défini, nous verrons en temps voulu qui sera la ou le candidat le mieux placé pour l’emporter », ajoute la présidente du département dans La Provence.

De « l’inquiétude à droite »

Une union que Renaud Muselier prépare depuis plusieurs mois. Il avait organisé une réunion avec les élus issus de sa majorité fin mars pour leur demander s’ils étaient d’accord avec la politique menée par Benoit Payan. Ils avaient répondu non à l’unanimité.

Renaud Muselier avait par la suite contacté la présidente de la métropole. Ces deux derniers veulent rassembler et ont invité tous les élus marseillais des quatre collectivités locales qui veulent soutenir cette initative à les rejoindre ce jeudi soir pour un moment d’échanges.

Interrogé à ce sujet, Yannick Ohanessian, adjoint au maire de Marseille en charge de la sécurité, invité de BFM Marseille Provence ce jeudi soir, indique que cette union le fait « doucement rire » à trois ans des municipales.

« Je pense qu’il y a de l’inquiétude du camp de la droite. En réalité, j’apparente cela à de la politique politicienne, quand nous on essaie de mener des politiques publiques ambitieuses au service des Marseillais et des Marseillaises », confie l’élu.

Du tac au tacle

Le principal concerné Benoît Payan n’a pas manqué de réagir. Dans un tweet il s’est adressé aux deux élus en leur rappelant que « les élections sont dans trois ans ».

« Vous êtes deux personnes estimables et de qualité, mais de grâce, plutôt que de vous occuper de vos élections, travaillez avec Marseille pour les Marseillais », juge le maire de la cité phocéenne.

Une réponse qui n’est pas resté sans réactions. « Je ne suis pas candidat aux élections en 2026, je te l’ai déjà dit. Alors travaille pour la ville, c’est la capitale régionale, c’est une grande métropole euro-méditerranéenne, elle le mérite! », tacle le président de région sur Twitter, en s’adressant à Benoît Payan.

« Tu le sais bien, le département et la métropole financent tous les projets pour les Marseillaises et les Marseillais. Ne polémiquons pas sur un rassemblement comme nous pourrions le faire sur une démission », surenchérit Martine Vassal sur le réseau social.

Cette dernière fait référence à la démission ce mercredi de l’adjointe au maire en charge de l’urbanismeMathilde Chaboche. Une démission qui survient au lendemain de révélations sur la situation des logements sociaux à Marseille.

Partager sur :